Recherche


Mirabelle

Mirabelle

En voilà une qui porte bien son nom ! L’origine latine du mot mirabelle suggère qu’elle est « belle à voir ». Moi, j’en dirais même plus, elle est aussi bonne à manger !

Qu’elle soit de Metz, plus petite et réputée, ou de Nancy, plus grosse et résistante, croquez-la vite car elle ne se conserve pas plus de trois jours à température ambiante. En revanche, vous pouvez la congeler après l’avoir lavée, séchée et dénoyautée. Elle vous servira dans vos salades de fruits pour les adoucir. Elle est aussi parfaite en tarte sur une bonne pâte brisée. Ce grand classique a toujours des adeptes !

La mirabelle est aussi l’alliée sucrée du gibier, des volailles et des viandes blanches comme le porc. Une bonne poignée dans la sauce et voici la viande qui caramélise et le jus qui devient sirupeux… Un délice. Enfin, pour ceux qui ont le cœur bien accroché, lancez-vous dans l’eau-de-vie de mirabelle, à servir frappée.

Accords de Julie

Epices, herbes et condiments

  • Cannelle
  • Clou girofle
  • Gingembre
  • Thym
  • Vanille
  • Vinaigre balsamique

Fruits secs

  • Châtaigne

Fromages et produits laitiers

  • Chèvre frais

Autre

  • Miel
  • Vin doux
Accords des Chefs
  • Franck Cerutti : Amande, eau de vie
  • Christophe Moret : Morille

Mirabelles caramélisées et chantilly de chèvre frais

  • Pour 4 personnes
  • Préparation : 15 minute

Égouttez 1 gros pot de mirabelles au sirop et gardez le sirop.

Dans une grande poêle, faites caraméliser la moitié de celui-ci. Lorsqu’il est bien réduit et bien doré, ajoutez 20 g de beurre et 1 cuillère à café de vanille en poudre en remuant.