Bonèt piémontais de Marina

Ingrédients

  • ½ litre de lait frais et entier
  • 4 carrés de chocolat noir pâtissier
  • 4 œufs
  • 100 g de sucre semoule
  • 100 g de cacao amer en poudre
  • 2 CC de café ristretto (facultatif, comme exhausteur de goût du cacao)
  • 150 g de biscuits amaretti

La recette pas à pas...

  • 1

    Faites fondre les carrés de chocolat dans un fond de lait, à feu doux. Dans une autre casserole, faites chauffer le lait, à feu doux aussi.

  • 2

    Avec un fouet manuel, battez les œufs avec le sucre (sans les monter en neige), ajoutez le cacao en poudre avec une passoire pour éviter les grumeaux et remuez le tout. Versez ensuite délicatement le lait et le chocolat fondu (à température ambiante) à cette préparation.

  • 3

    Placez les amaretti dans une petite poche plastique et écrasez-les (avec un rouleau à pâtisserie par exemple) pour obtenir une poudre très grossière, puis versez-la à la préparation chocolatée. Mélangez bien le tout et réservez.

  • 4

    Pendant ce temps, versez le caramel dans le moule (type moule à cake). Optez pour un caramel assez dense afin qu’il adhère bien aux parois puis faites-le durcir quelques minutes au frigo. Il faut que la couche soit uniforme et de plusieurs millimètres d’épaisseur.

  • 5

    Versez ensuite délicatement la préparation chocolatée dans le moule jusqu’à 1 cm du bord, et répartissez quelques morceaux d’amaretti concassés sur le dessus. Déposez le moule au bain-marie dans le four à 180°C (chaleur statique) et laissez cuire pendant 45 minutes à 1 heure, en baissant à 150°C à mi-cuisson.

  • 6

    Quand le dessert est prêt (vérifiez qu’il se détache des parois et qu’il est cuit au cœur), sortez-le du four et laissez-le refroidir à température ambiante pendant 1 heure (sans le couvrir) avant de le laisser reposer au réfrigérateur durant 3 heures (et idéalement toute la nuit).

  • 7

    Quand il est bien froid, renversez-le sur un plat et retirez le moule, coupez des tranches de 2 à 3 cm d’épaisseur, décorées d’amaretti entiers et saupoudrées de brisures d’amaretti.

Le conseil de julie

« Si vous ne parvenez pas à démouler le gâteau parce que le caramel colle aux parois, plongez le moule dans de l’eau chaude quelques minutes. Le bonèt se déguste exclusivement froid.
Son aspect doit être très foncé, presque noir, avec une couche un peu granuleuse, due aux gros morceaux d’amaretti.
Comme le Piémont est réputée pour sa noisette « Tonda Gentile », on peut décorer le gâteau de quelques noisettes torréfiées. »